Raffaella Pollastrini and Milton Paulo de Oliveira: Raffaella Pollastrini and Milton Paulo have a long process of research in different places. During the summer of 2010 they have a summer-residency at DCJ.

“Le début d’un processus créatif est comparable à un « saut dans le vide ». Pour cette recherche le point de départ est le mot déracinement. Le phénomène d’un individu qui se trouve hors son environnement natal, familial, et essaie de s’adapter pour pouvoir survivre. L’endroit où on vit influence nos habitudes et comportements. Parfois un choc culturel peut empêcher la possibilité de s'intégrer. En tant que brésiliens et chorégraphe, l'intérêt est d'abord de reconnaître l'impact au niveau corporel. A travers la danse le souhait est d’aller vers les racines d'origine, et d’observer la manière dont des nouvelles 'racines' peuvent se construire dans le pays d'accueil. Une deuxième phase de recherche est axé sur la création d'un spectacle.”